Croissance 2014 : la France est encore loin du compte

Le, 13 février 2015

 

L'INSEE vient de publier les chiffres de la croissance pour le 4ème trimestre 2014 en indiquant que la croissance sur l'ensemble de l'année est de 0,4 %. Alors qu'au même moment, l'Allemagne annonce un chiffre de 1,6 %, le Parti Radical déplore une nouvelle fois l'absence de mesures structurelles visant à faciliter le développement de nos entreprises, notamment les PME. La baisse de la production ainsi que de l'investissement dans le domaine de la construction est un autre indicateur inquiétant pour l'année à venir.

Face à cette réalité, le Parti Radical rappelle que, depuis l'élection de François Hollande, la France a des taux de croissance historiquement bas. En conséquence, loin des artifices du projet de loi « Macron », il est urgent d’insister une nouvelle fois sur la nécessité de mettre en œuvre un plan de relance fidèle aux valeurs républicaines que nous défendons et qui soit articulé autour de 3 priorités :

• Allongement du temps de travail et réforme du financement de la sécurité sociale (TVA sociale...)

• Investissement massif en faveur des formations en alternance

• Investissement massif dans les besoins sociaux de proximité : logement, soutien aux mères isolées, dotations aux collectivités, etc.

 

Laurent HÉNART,
Président du Parti radical.

Revenir

Commentaire(s)

Commentaire de poydenot pascal |

Pour moi, investir dans les formations en alternance ne suffit pas : il faut valoriser ces filières et par conséquent avant tout changer les mentalités en vogues dans l'éducation nationale. La course au bac, seule issue "digne", est une idiotie car pousse des tas de jeunes vers l'université où certains perdent leur temps. Il y a de l'emploi dans les professions manuelles et c'est aussi noble que les métiers intellectuels. Mais encore faudrait-il que les enseignants et orienteurs du collège ne les méprisent pas. Donc, aider les entreprises à prendre des arpettes, OK, mais AUSI changer les mentalités et repenser la formation éducation nationale entre 14 et 18 ans

Ajouter un commentaire