Annonces de Manuel Valls : Le Parti radical s'interroge sur un agenda bien tardif

Le, 12 Décembre 2014

 

Le Parti radical, par la voix de son Président Laurent Hénart, regrette et s'étonne que le Gouvernement décide de proposer un agenda d'actions à seulement 2 ans de l'élection présidentielle et dont on se demande s'il est là pour masquer l'échec du Président de la République ou pour permettre au Premier ministre de garder son poste.

Nommé en mars dernier à Matignon pour donner une nouvelle dynamique à la politique gouvernementale, Manuel Valls n'a pu que constater, comme l'ensemble des Français, l'absence d'un cap clair fixé par le Président de la République. Prenant les choses en main, il a donc décidé de publier aujourd'hui un « agenda des réformes » pour pallier l'absence de programme présidentiel depuis 2012. Et si pour le Parti radical, il est heureux qu'on rappelle la place des entreprises dans notre pays, l'importance du dialogue social, la priorité à l'éducation et au logement ou encore la transition énergétique, nous attendons toutefois des mesures financées et suivies de résultats concrets. A titre d'exemple, lorsque les radicaux étaient au Gouvernement, leur action a permis une baisse du chômage historique avec le Plan de Cohésion sociale de 2005 ou la première révolution écologique avec le Grenelle de l'Environnement de 2007.

Ainsi, alors que Manuel Valls appelle à retrouver « la confiance », le Parti radical lui répond qu'il est déjà trop tard. Après presque trois ans d'augmentation du chômage et de hausse du déficit public, le seul résultat tangible obtenu par le Président de la République est celui d'avoir permis au Front national d'espérer la victoire au 2nd tour de l'élection présidentielle. Dès lors, il est urgent qu'une nouvelle voie, républicaine, sociale et européenne soit proposée à nos concitoyens et c'est exactement ce que proposeront le Parti radical et l'UDI à l'occasion de toutes les échéances électorales à venir.

 

Laurent HÉNART,
Président du Parti Radical

Revenir

Commentaire(s)

Commentaire de Pruvost |

Ok pour une voie républicaine sociale et européenne à proposer à nos concitoyens. Donc de fait cela exclut tout compromis avec l'UMP qui ne partage pas ces valeurs.sinon je ce n'est que du pipeau

Ajouter un commentaire