Autorisation du glyphosate : une décision regrettable des Etats membres de l’Union européenne

Le, 30 novembre 2017

Après deux années de négociations et de vives polémiques, le comité d’appel a voté favorablement le lundi 27 novembre pour le renouvellement de la licence du glyphosate pour les cinq prochaines années.

Dix huit Etats ont voté pour, neuf contre dont la France et une abstention.

C’est une décision regrettable qui a été prise au détriment du principe de précaution qui aurait dû prévaloir sur un tel dossier.

Au cours de ces deux dernières années, la France a eu une position claire et ferme sur ce dossier qui mérite d’être saluée tout comme la volonté du Président de la République pour que « l’utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées et au plus tard dans trois ans ». 

Pascal BLANC
Secrétaire national chargé de l’écologie, des transports, de l’énergie, de l’eau

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire