Baisse des dotations aux collectivités : Le Parti Radical dénonce des conséquences désastreuses

Le, 24 novembre 2014


Baisse des dotations aux collectivités : Le Parti Radical dénonce des conséquences désastreuses
 
En cette veille du 97ème congrès des Maires de France, le Parti Radical attire une fois de plus  l’attention sur les conséquences désastreuses provoquées par la baisse des dotations de l’Etat aux collectivités territoriales.
 
Malgré les protestations grandissantes dans nos territoires, le Gouvernement reste sourd à l’inquiétude des élus locaux qui craignent l’impasse budgétaire pour leurs collectivités. Un récent rapport sénatorial prévoit même que 50% des villes de plus de 10 000 habitants seront en situation d’insolvabilité à l’horizon 2018.
 
Si les collectivités sont prêtes à prendre toute leur part dans l'effort d'économie de la nation, elles n'ont pas à supporter le financement des transferts de charges sans contrepartie de l'Etat, Le Gouvernement sait pertinemment que toute augmentation des impôts locaux serait insupportable au regard de la pression fiscale d'ores et déjà subie par le contribuable.
 
Un effort insoutenable est ainsi demandé aux collectivités territoriales, les contraignant à faire des choix douloureux et à amputer certains services rendus au public, impactant directement l’emploi local, alors même que ces collectivités représentent 70% des investissements publics.
 
Face à cette situation, nous demandons une fois de plus au Gouvernement d’accorder un moratoire sur  la baisse drastique des dotations aux collectivités territoriales.
 
Laurent HENART,
Président du Parti Radical
 
John HUET
Secrétaire National à la fonction publique, finances et budget

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire