Conférence nationale des territoires : pour un pacte de stabilité et de croissance entre l’Etat et les collectivités



© Ian Kington, AFP

Le, 19 juillet 2017

 
Conférence nationale des territoires : pour un pacte de stabilité et de croissance entre l’Etat et les collectivités


Ce lundi 17 juillet, s’est tenue au Sénat la première Conférence nationale des territoires comme annoncé par le candidat Emmanuel Macron lors de sa campagne.

Pour Laurent HENART, Président du Parti Radical « Cette initiative va dans le bon sens, l’organisation territoriale de la République doit être adaptée aux particularités de chacun de nos territoires. A l’inverse des mesures brutales et non concertées imposées par le gouvernement Hollande, il faut permettre aux collectivités de se développer de manière volontaire. En cela l’expérimentation est une bonne méthode puisqu’elle permet d’évaluer pour ensuite tirer le bilan de ce qui fonctionne ou non.

Il faudrait néanmoins aller plus loin avec d’une part, une vague de décentralisation et d’autre part, une modernisation de la fonction publique.

En revanche, l’annonce de la suppression de la taxe d’habitation et l’objectif de baisse de la dépense publique des collectivités sans réelles précisions va à l’encontre de la stabilité dont nos élus ont besoin. L’Etat doit leur donner des perspectives claires afin qu’elles puissent se projeter et favoriser l’investissement, la croissance, et l’emploi.

C’est dans cet objectif que nous proposons la mise en place d’un pacte de stabilité et de croissance entre l’Etat et les collectivités. Ce pacte impliquerait une stabilisation des dotations pour les collectivités qui favoriserait ainsi la croissance en augmentant l’investissement, sans avoir recours à des impôts ou à des aides supplémentaires ».
 
Laurent HENART,
Président du Parti Radical

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire