Perturbateurs endocriniens : le parlement européen privilégie le principe de précaution

Le, 10 octobre 2017

Mercredi 4 octobre, le parlement européen a rejeté à la majorité absolue le projet de réglementation des perturbateurs endocriniens de la commission européenne, jugé trop laxiste.
 
La commission devra donc revoir « dans les plus brefs délais » le projet de définition des perturbateurs endocriniens.
 
On ne peut que saluer la sagesse du parlement européen sur un sujet majeur en termes de santé humaine et d’environnement.
 
Notre santé et celle des générations futures ne peuvent faire l’objet d’un quelconque compromis politique.
 
Pascal BLANC
Secrétaire national chargé de l’écologie, des transports, de l’énergie, de l’eau

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire