Projet de loi sur le dialogue social et l'emploi : le Parti Radical regrette le manque d'ambition pour l'emploi des jeunes

Le, 23 avril 2015

Présenté ce mercredi en Conseil des ministres, le projet de loi pour le dialogue social et l'emploi, loin des ambitions affichées, comporte des avancées intéressantes à destination des PME. En revanche, le Parti Radical s'inquiète fortement de l'absence d'un véritable plan d'insertion professionnelle pour les jeunes de la part du Gouvernement.

Au-lieu de cela, ce dernier se contentera uniquement de verser, sans contrepartie, une prime mensuelle aux jeunes de 18 à 25 ans. Il poursuit ainsi la communication démagogique du Président de la République qui essaie de regagner, à coups d'apparitions médiatiques ciblées, cet électorat à quelques mois des élections régionales.

Le Parti Radical regrette également que ceux qui ont le plus besoin d'être aidés, les étudiants salariés et les apprentis, soient complètement oubliés dans ce texte. Il rappelle enfin que l'apprentissage reste l'une des meilleures voies pour l'insertion professionnelle des jeunes et que le recul constaté dans ce domaine depuis 2012 est très inquiétant. Face à cette situation, le Parti Radical demande une réaction urgente et, plus particulièrement, de :

  • généraliser l’apprentissage dans le système scolaire,
  • réactiver les mesures « Borloo » figurant dans le Plan de cohésion sociale de 2005,
  • développer massivement l’apprentissage dans le secteur public qui se doit d’être exemplaire dans ce domaine.
 
Laurent HÉNART,
Président du Parti radical

 

 

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire