Réchauffement climatique : les faits sont têtus

Le, 16 décembre 2016

 

L’Arctique vient de connaître ses douze mois les plus chauds depuis le début des relevés de températures dans cette région en 1900.

Entre octobre 2015 et septembre 2016, la température annuelle moyenne de l’air au dessus du sol se situait 3,5°C au dessus de celle de 1900 !

Ces températures record ont retardé à l’automne le moment où les eaux de l’océan regèlent et ont entraîné une fonte étendue des glaces du Groenland.

L’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que le reste de la planète.

A ceux qui doutent des effets du réchauffement climatique, les réponses de la nature sont sans appel…

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire