Une initiative citoyenne pour l’interdiction du glyphosate

Le, 13 février 2017

Une quarantaine d’associations de défense de l’environnement ou de la santé (Générations futures, Greenpeace, Health and Environnment Alliance…) ont lancé mercredi 8 février une initiative citoyenne européenne pour obtenir l’interdiction du glyphosate, l’herbicide le plus utilisé dans le monde.

Le texte appelle à l’interdiction des herbicides à base de glyphosate, « dès lors que des liens ont été établis entre une exposition à ceux-ci et l’apparition de cancers chez l’homme ». Il demande également de « faire en sorte que l’évaluation scientifique des pesticides aux fins d’une  approbation par les autorités de régulation de l’Union européenne s’appuie uniquement sur des études ayant été publiées, commandées par les autorités publiques compétentes et non par l’industrie des pesticides ».

Le lancement de cette procédure relance le débat sur la dangerosité du glyphosate tant pour la santé humaine que pour l’environnement.

Pesticide le plus fréquemment  retrouvé dans l’environnement et première cause de déclassement des points de captage d’eau potable, le glyphosate est un produit controversé puisqu’il est notamment considéré comme « cancérogène probable pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la santé.

Pascal BLANC
Secrétaire national en charge de l’écologie, des transports, de l’énergie, de l’eau

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire