Une mesure forte pour la condition animale

Le, 18 janvier 2017

L’Assemblée nationale a adopté en première lecture, jeudi 12 janvier, la vidéosurveillance obligatoire dans les abattoirs.

A partir du 1er janvier 2018, à l’issue d’une expérimentation, des caméras seront installées dans les lieux d’acheminement, d’hébergement, d’immobilisation, d’étourdissement, d’abattage et de mise à mort des animaux.

Un comité d’éthique des abattoirs sera également bientôt mis en place.

Même si beaucoup reste à faire pour accroître encore la transparence dans les abattoirs, ce vote constitue néanmoins une mesure forte pour la protection animale.

 

Pascal BLANC
Secrétaire national chargé de l’écologie, des transports, de l’énergie, de l’eau

Revenir

Commentaire(s)

Ajouter un commentaire