Qu’est-ce que l’UDI ?


L’UDI est un nouveau parti politique qui fédère 5 formations politiques :

- Le Parti Radical, présidé par Laurent HENART
- Le Nouveau Centre, présidé par Hervé MORIN
- L’Alliance Centriste, présidée par Jean ARTHUIS
- La Gauche Moderne, présidée par Jean-Marie BOCKEL
- Force Européenne Démocrate, présidée par Jean-Christophe LAGARDE


Quels sont les relais nationaux et locaux Parti ?


Au Parlement, l’UDI s’appuie sur deux groupes :

- Le groupe UDI à l’Assemblée nationale présidé par Philippe VIGIER
- Le groupe d’UDI-UC au Sénat présidé par François Zocchetto
Le parti regroupe également parmi ses membres fondateurs 105 conseillers régionaux ainsi que 9 présidences de Conseil Général.


Quel est le positionnement politique de l’UDI ?


L’UDI est un parti de centre et de centre droit, qui situe son action dans une opposition constructive face à l’actuelle majorité de gauche. Le parti est prêt à accueillir toute nouvelle formation se reconnaissant dans ce positionnement politique :

« L’Udi est un parti politique de plein exercice regroupant toutes ses familles », expliquait son président Jean-Louis Borloo, le 22 septembre en déplacement en Alsace.

« Nous sommes indépendants mais dans une coalition claire », rappelait-il d’ailleurs dans Le Talk – Le Figaro Orange actu en référence aux possibilités d’alliance avec la droit républicaine en vu des prochaines échéances électorales.


Quelles sont les valeurs défendues par l’UDI ?


Le parti reste attaché aux valeurs du centre et aux valeurs radicales telles que l’humanisme, le fédéralisme européen et le radicalisme. Dans son pacte fondateur, l'UDI affirme également vouloir réunir "les indépendants, les familles centristes, les divers-droite et les tenants d'une écologie responsable" dans une formation politique "indépendante", "positionnée au centre droit" et partageant neuf priorités et des valeurs communes.

Parmi ces priorités figurent ainsi la "refonte d'une Europe plus intégrée", "un allégement massif des charges sociales des entreprises", un "Etat plus économe", une "décentralisation maîtrisée", une "réelle maîtrise des comptes publics", une "révolution éducative" favorisant "l'apprentissage" et "l'alternance" ou encore "la défense d'une écologie responsable porteuse d'emplois durables".

Ces valeurs sont notamment le "respect de l'autre, l'écoute, le dialogue et la tolérance" mais aussi la "responsabilité" individuelle et le "mérite" ou la lutte contre "les lignes Maginot dans la société et les territoires".